Secrétariat social pour les indépendants : obligations, avantages et devis gratuits

Secrétariat social coûts et obligations

Être son propre patron, ne plus rendre de compte à personne, bénéficier de plus d’autonomie et de liberté, ne plus être restreint par des horaires fixes et rigides… Le statut d’indépendant en tant que profession secondaire ou principale résonne comme une douce musique aux oreilles.

Mais qu’en est-il de vos droits et obligations sociales ? Car se lancer sous statut indépendant signifie que de nombreuses tâches et formalités administratives ou juridiques, habituellement prises en charge par l’employeur, vous incombent. Faire appel à un secrétariat social pour indépendant, qui peut vous accompagner et vous conseiller dans vos démarches, est donc essentiel : nous vous en disons plus ci-dessous !

Vous souhaitez comparer directement les tarifs de plusieurs secrétariats sociaux en Belgique ? Vous pouvez le faire rapidement et facilement grâce à notre site. Vous recevrez ensuite jusqu’à 5 devis gratuits, entièrement sans obligation.

Recevoir un devis gratuit et sans engagement

Qu’est-ce qu’un secrétariat social pour indépendants ?

Secrétariat social indépendants

Lorsque vous êtes employé, les cotisations pour la couverture de votre sécurité sociale sont organisées par votre employeur, vous n’avez pas à vous en préoccuper.

En tant qu’entrepreneur, vous êtes également tenu de payer des cotisations de sécurité sociale, calculées en fonction de votre revenu. Mais comme vous êtes votre propre employeur, c’est à vous qu’incombe la tâche de payer ces cotisations : c’est ici qu’intervient le secrétariat social, également appelé « caisse d’assurances sociales ».

Le secrétariat social règle votre statut social et se charge du paiement des cotisations et contributions sociales auprès du gouvernement belge. En contrepartie, vous jouissez des mêmes droits sociaux que les salariés.

Pour bénéficier des allocations familiales, de l’assurance maladie, de l’assurance invalidité, de la pension légale, de l’aide à la maternité, de l’assurance-chômage, etc., il est donc indispensable de vous affilier en tant qu’indépendant à une caisse d’assurances sociales avant de vous lancer.

Recevez des conseils sur mesure

Obligatoire ? L’affiliation à une caisse d’assurances sociales

Toute personne qui travaille en Belgique est tenue de payer des cotisations de sécurité sociale et le travailleur indépendant ne fait pas exception. Vous ne pouvez régler vos cotisations de sécurité sociale que par l’intermédiaire d’une caisse d’assurances sociales : vous êtes donc obligé de vous affilier, que vous exerciez une activité indépendante à titre secondaire ou principal.

Que fait le bureau social pour les indépendants ?

Aide bureau social indépendants

Un bureau social aide et accompagne les travailleurs indépendants, freelances ou auto-entrepreneurs du début de leur carrière à leur départ en pension. Vous pouvez donc vous adresser à un bureau social tout au long de votre carrière, qu’il s’agisse de votre activité secondaire ou principale.

La tâche principale du secrétariat est de s’assurer que vous bénéficiez d’une protection sociale, pour cela, le bureau se chargera du calcul des cotisations sociales trimestrielles sur la base de votre revenu professionnel net imposable.

La première étape consiste à communiquer votre revenu attendu auprès du secrétariat. Sur cette base (ou sur la base du minimum légal, si vous ne parvenez pas à une estimation), le montant des cotisations provisoires pour la première année sera déterminé. Ensuite, l’administration fiscale calcule vos revenus pour l’année en question et un décompte final vous sera communiqué.

Votre caisse d’assurances sociales garantit non seulement le respect de vos obligations sociales, mais aussi de vos droits sociaux. Le remboursement d’une visite chez le médecin, le droit à une allocation d’invalidité, etc. sont toutes des formalités administratives prises en charge par le secrétariat social.

En tant que travailleur indépendant affilié à un bureau social, vous avez aussi droit à une assurance sociale complémentaire en cas de faillite de votre entreprise. Il existe également un système d’aide à la maternité pour les femmes exerçant une activité d’indépendant.

Le bureau social, en plus de s’occuper de votre couverture sociale, vous fournit une aide précieuse à tous les niveaux : rédaction des contrats, réalisation des déclarations fiscales, gestion des salaires, conseils socio-juridiques… Faire appel à un bureau social vous soulage d’un poids et vous permet de vous dévouer entièrement à votre affaire, sa croissance et son succès !

Comment s’affilier en tant qu’indépendant ?

En tant qu’auto-entrepreneur, il est essentiel que vous vous affiliez à une caisse d’assurance sociale avant de commencer votre activité professionnelle. Si vous ne le faites pas, vous risquez d’écoper d’une lourde amende administrative, pouvant aller jusqu’à 2 000 euros.

Tout travailleur indépendant doit s’affilier. Peu importe votre revenu, la taille de votre entreprise (micro-entreprise, moyenne ou grande entreprise), que vous travailliez à temps plein ou à temps partiel : l’affiliation à une caisse d’assurance sociale est obligatoire.

Pour vous inscrire, vous pouvez vous rendre au bureau de n’importe quelle caisse d’assurance sociale ou simplement remplir un formulaire en ligne. En plus de vos données personnelles, vous devez indiquer si vous souhaitez demander le statut d’indépendant à titre principal ou secondaire, si vous travaillez en Belgique ou à l’étranger et préciser quel type d’assurance vous souhaitez souscrire.

Quel est le tarif d’un secrétariat social pour indépendants ?

Prix création entreprise

Voulez-vous créer une entreprise individuelle (en nom propre) ou une société ? L’affiliation à un bureau social est gratuite. Une fois votre activité professionnelle commencée, vous payez en moyenne entre 3,05 et 4,25 % de frais de gestion en échange des services du secrétariat social.

Le tarif des frais de gestion varie cependant d’un bureau à un autre et dépend également du nombre de travailleurs et d’associés de l’entreprise.

Recevez gratuitement un prix sur mesure !

Création d’entreprise : coûts

Le coût exact de la création de votre propre entreprise dépend du type de compagnie que vous souhaitez créer. Fonder une entreprise individuelle ou une société : c’est la première décision que vous devrez effectuer.

Entreprise individuelle

Une entreprise individuelle (ou entreprise en nom propre/personnel) est une entreprise qui est créée par une seule personne physique. L’identité de l’entreprise et de son directeur ne font qu’un : vous êtes personnellement responsable de votre affaire. Entrent dans cette catégorie les professions libérales, les agriculteurs, les commerçants et artisans…

Avantages
  • Peu de formalités administratives : tant pendant la procédure de démarrage que pendant les années d’activité professionnelle effective, la tenue de la comptabilité d’une entreprise individuelle est assez simple.
  • Pas de capital minimum requis : vous décidez du capital avec lequel vous commencez, il n’y a pas de minimum légal.
  • Indépendance : vous êtes la personne responsable, vous prenez toutes les décisions rapidement et n’avez à rendre de compte à personne.
Inconvénients
  • Responsabilité illimitée : vous êtes « votre société », par conséquent vous êtes responsable du patrimoine de l’entreprise, indissociable de votre patrimoine privé. Impôts personnels et professionnels sont aussi mélangés : en cas de pépin, les créanciers peuvent donc saisir vos biens privés si nécessaire.
  • Difficulté de la prise de relais : vendre/transmettre votre affaire à quelqu’un d’autre présente plus d’obstacles s’il s’agit d’une entreprise individuelle.

Entreprise dite « classique »

Créer une entreprise revient à créer une entité juridique, dissociable de la personne physique. Il peut s’agir d’un individu ou d’un groupe de personnes qui se rendent ensemble au tribunal de commerce pour déposer les actes nécessaires et conclure un contrat stipulant la nature et le champ d’activité de la société.

Avantages
  • Responsabilité limitée
  • Moins de risques financiers : votre patrimoine privé est dissocié de celui de l’entreprise.
  • Responsabilité partagée : toutes les décisions entre les partenaires sont prises d’un commun accord et sont écrits sur papier.
  • Facilité de la transmission
Inconvénients
  • De nombreuses formalités administratives, une comptabilité longue et fastidieuse, des obligations juridiques plus nombreuses… Ce qui comporte aussi un certain coût !
  • Capital de départ requis
Choix bureau social

Choisissez votre bureau social

Il existe plusieurs secrétariats sociaux pour indépendants en Belgique : Partena, Acerta, Ucm, … Il n’est donc pas facile d’en choisir un. Prenez en compte les facteurs suivants avant de faire votre choix.

Coûts de gestion ou d’exploitation

Vous savez maintenant que les frais de gestion oscillent en moyenne entre 3,05 et 4,25 % sur vos cotisations dues. Comparez les prix des différents bureaux et voyez lequel propose l’offre la plus avantageuse.

Expérience des agences sociales

Ne vous contentez pas de conseils basiques : choisissez un secrétariat social disposant d’une expertise étendue. Les coûts supplémentaires vous garantiront un excellent service.

Fournisseur de services en ligne

Le secrétariat dispose-t-il d’une plateforme conviviale, est-il en interaction directe avec d’autres services et collaborateurs, un service d’assistance est-il disponible ? Tous ces points sont importants pour garantir une coopération rapide et efficace.

Vous voulez en savoir plus ou comparer les tarifs ? Recevez des devis gratuits et sans engagement.

Devis gratuits et rapides
Sans engagement et obligation
Professionnels agréés